magnetiseur

Jean ANGIUS, Sophrologue-Magnétiseur,
Magnetiseur de tradition familiale.
Titulaire d'un master en gestion des émotions, du stress et des risques psychosociaux.
Reçoit sur RDV en Seine et Marne
Téléphone 01 64 00 88 53
Portable: 06 13 06 67 58


Pour tous renseignements sur les stages, merci de cliquer ici

Pour télécharger des vidéos sur le magnétisme, cliquer ICI

livre d'or magnetiseur
Signer le livre d'Or

 

magnétiseur

 

Régressions
Sophrologiques

Historique partiel du magnétisme.

Lorsque nous évoquons le magnétisme nous faisons référence à cette énergie particulière nommée fluide vital. La fonction de cette énergie est avant tout de maintenir en vie les êtres vivants; toutefois,  elle peut-être distribuée avec pour objectif de soulager ou guérir des maladies diverses.

Le magnétisme se retrouve  aussi bien dans le règne animal, végétal et humain. De tous temps, sur toute la surface du globe, des hommes et des femmes ont de manière intuitive compris et distribués cette énergie vitale, au profit de ceux qui souffrent.

La place du magnétisme était importante dans l'Egypte ancienne.

Nous trouvons les traces de l'utilisation du magnétisme, au travers des écrits d'Hérodote, de Diodore de Sicile, de Strabon, Arnobe, Celse, Jamblique. Il existait chez les Egyptiens des êtres qui avaient la faculté de soigner aux moyens de passe, d'impositions des mains et d'insufflations.

Les Prêtres grecs qui présidaient aux mystères d'éleusis, avaient une grande connaissance dans ces domaines. Hérodote rapporte que des prêtres envieux d'une charmeresse qui procédait à des retours à la santé au moyen de frictions, l'assassinèrent.

Apollonius de Tyane, ne méconnaissait pas ces méthodes: il guérissait l'épilepsie au moyen d'objets magnétisés.

Les Romains avaient des temples où l'on faisait usage du magnétisme pour rendre la santé. Celse relate qu'Asclépiade de Pruse provoquait le sommeil par passes chez les personnes atteintes d'agitation et de confusion. Gallien, éliminait des maladies avec la même approche, il fut accusé de sorcellerie et il dut quitter Rome. Gallien et Hippocrate confiaient que la médecine qu'ils utilisaient leur était transmise en état de sommeil.

Abū ‘Alī al-Husayn ibn ‘Abd Allāh ibn Sīnā, dit Avicenne, il vécu de  980 à 1036. Il était philosophe, écrivain, médecin et scientifique. Ses disciples l'appelaient Cheikh el-Raïs, prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence, le troisième Maître (après Aristote et Al-Farabi). Avicenne avançait que le corps était le domaine ou se manifestait une essence, essence qui avait une influence sur le corps qu'il habitait et qu'il lui était possible d'agir sur d'autres corps à distance.

Voici ci-dessous les philosophes, les chercheurs et les médecins parmi d'autres à qui nous devons une grande avancée permettant la compréhension du magnétisme ou fluide vital:

Marsile Ficin (1433-1499).
Ficin entreprend la traduction latine d'un grand nombre de textes platoniciens et néoplatoniciens (les Dialogues de Platon, les Ennéades de Plotin, divers traités de Jamblique, de Porphyre, de Proclus et du pseudo-Denys). Il traduit d'abord, en 1463, le Poimandres et d'autres textes du corpus hermétique d'Hermès Trismégiste.

Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim (1486-1535),
Médecin et philosophe, naquit à Cologne.  Doué de beaucoup d'esprit et d'érudition. Après sept années d'Armée, il étudia le droit, la philosophie, la médecine et les langues.

Pomponazzi, Pietro Pomponazzi, ou encore Pomponace, en latin Petrus Pomponatius, (1462, -1525), fut un philosophe et un alchimiste italien.
Il enseigne la philosophie naturelle à la faculté de médecine de Padoue puis de Bologne en privilégiant la lecture et le commentaire des ouvrages d'Aristote.  Pomponazzi développe sa pensée dans le sens du matérialisme, défendant l'idée qu'un certain nombre de faits qui peuvent sembler miraculeux ne sont en fait que des réalisations d'un ordre naturel encore mal connu des hommes (magnétisme, etc.).

Paracelse, (1493-1541)
Alchimiste, astrologue et médecin suisse. Paracelse est à l'origine de pensées très modernes, telles que la médecine du travail, l'homéopathie.
(Les chimistes obtiennent toujours trois types de produits : un fluide volatil, ou « esprit », une substance huileuse, enfin un résidu solide.)
Pour les médecins voici ce qu'écrivait Paracelse :
(Je vous recommande de ne pas être âpre au gain, de mépriser le superflu et la fortune, de voir quelquefois des malades gratuitement, préférant le plaisir de la reconnaissance à celui d'un vain luxe... On ne peut point aimer la médecine sans aimer les hommes.)
(Tu ne dois pas seulement regarder l'homme, mais aussi la nature et ce que cache le ciel. Car l'homme en est composé.)

On lui attribue la première mention clinique ou scientifique de l'inconscient. Il écrit :

(Ainsi, la cause de la maladie connue sous le nom de chorée est une simple question d'opinion et d'idée, suscitée par l'imagination, affectant ceux qui croient à ce qui leur a été suggéré. Cette idée et cette opinion sont à l'origine de la maladie à la fois chez les enfants et les adultes. Dans le cas des enfants c'est aussi l'imagination, fondée non pas sur la réflexion mais sur la perception, parce qu'ils ont entendu ou vu quelque chose. La raison en est la suivante : la vue et l'ouïe sont si fortes qu'ils ont inconsciemment fantasmé sur ce qu'ils ont vu ou entendu.)
Paracelse enseignait que la mort libère l'« Evestrum », "ou corps astral, qui est un double éthérique pouvant être perçu dans certaines circonstances ». L'Evestrum a un pouvoir dynamique d'action et de communication.

Mesmer (1734-1815)
En 1766, Mesmer publie sa thèse de doctorat, De l'influence des planètes sur le corps humain, dans laquelle on retrouve l'influence des théories sur le magnétisme du médecin suisse Paracelse, du médecin belge Jan Baptist van Helmont (Le traitement magnétique des plaies, 1621), du médecin écossais William Maxwell (De Medicina Magnetica, 1679), du jésuite allemand Athanasius Kircher et de Ferdinand Santanelli (Geheime Philosophie oder magish-magnetische Heilkunde, 1723).

Un fluide physique subtil emplit l'univers, servant d'intermédiaire entre l'homme, la terre et les corps célestes, et entre les hommes eux-mêmes;
La maladie résulte d'une mauvaise répartition de ce fluide dans le corps humain et la guérison revient à restaurer cet équilibre perdu;
Grâce à des techniques, ce fluide est susceptible d'être canalisé, emmagasiné et transmis à d'autres personnes.

Selon Mesmer, le magnétisme animal est la capacité de tout homme à guérir son prochain grâce à un fluide naturel dont le magnétiseur serait la source, et qu'il diffuserait grâce à des passes, dites "passes mesmériennes", sur tout le corps.

 

Le Marquis de Puységur (1751-1825)
Il  étudie sérieusement le magnétisme. Elève de Messmer, il découvre le phénomène de somnambulisme artificiel (sommeil magnétique). Durant les années de recherches qu'il consacre au magnétisme, il dévoile la clairvoyance des somnambules, capables pendant leur sommeil de découvrir, d'indiquer ou de donner des remèdes, des thérapies, pour eux-mêmes ou pour d'autres.

Deleuze (1753-1835).
Il réunit les principes de Messmer, à ceux du Marquis de Puységur. A force de travail, il découvre l'agent magnétique comme fluide impondérable pouvant être dirigé par la volonté. Dans ses ouvrages, il cite des faits, expose un nombre important d'observations et démontre la concordance entre les expériences faites à diverses époques et en différents pays.

Le baron du Potet (1796-1881).
Il pratique et enseigne le magnétisme en véritable scientifique. Il comprend très vite, que c'est un moyen exceptionnel pour obtenir des guérisons, mis à notre disposition  naturellement. Il crée le journal du magnétisme du massage et de la psychologie en 1845.

Il  est impossible d'énumérer toutes les chercheurs qui ont participés à l'éclosion du magnétisme tel que nous le connaissons

Citons la famille Durville,
Ils ont énormément fait pour le magnétisme et l'initiation.
Il est curieux de noter qu'ils fondèrent la Société magnétique de France, dans laquelle nous trouvons parmi les membres fondateurs des noms prestigieux tel que HP Blavatski, De Guaïta, dans les membres d'honneurs sont cités : Dr Encausse (Papus), Jollivet Castelot, Péladan. Ils ont poursuivit la rédaction du journal du magnétisme qui avait été créé par Le baron du Potet.

De nos jours, les chercheurs sont toujours au travail, les Russes ont fait des avancées significatives dans ce domaine, certains chercheurs occidentaux de nos jours redécouvrent le magnétisme, les champs vitaux, etc.

Une manière de traiter les maladies qui persistent depuis la nuit des temps, qui obtient des résultats, peut-elle être considérée comme frauduleuse, ne devrait-on pas s'attacher à comprendre ce qui nous dépasse, ce que nous ne comprenons pas ?